flamingo33.com

SHANGRI-LA, aux portes du Tibet

IMG_0368

Partis de bonne heure de Lijiang, peu à peu le paysage change, nous rentrons dans la région tibétaine, les stupas blancs apparaissent au loin ainsi que les yaks. Nous montons sur un plateau à plus de 3000 mètres avec en fond les sommets enneigés dépassant les 5000 mètres.
En contrebas, nous apercevons les méandres du Yanzi jiang qui prend sa source dans l’Himalaya  et parcours 6300 Kms ; c’est le plus long fleuve d’Asie. C’est un paysage de bout du monde qui nous fait rêver.


A l’arrivée, nous partageons un taxi avec une jeune du bus qui travaille et habite dans la vieille ville. C’est l’heure du repas et après ces 4 heures de bus, nous engloutissons une délicieuse fondue de yak ! Nous trouvons un petit hôtel tenu par un couple de tibétains très sympathiques qui ne parle pas plus de 3 mots d’anglais. A l’heure où nous arrivons la chambre est baignée de soleil sous une verrière. Quelques heures plus tard, la chambre se transformera en glacière. Ici pas de chauffage mais ils utilisent des couvertures chauffantes. Sous la douche elle fait défaut !
Découverte de la vieille ville par grand beau temps 13°C et ciel bleu, mais -3°C la nuit.

Le lendemain nous partons visiter SONGZANLIN, plus grand monastère tibétain après celui du Potala de Lhassa au Tibet. Ici vivent 600 moines Tibétains. Le temple fût saccagé pendant la révolution puis reconstruit par la population locale à 45% Tibétaine.

Les gens sont rudes, et beaucoup ont conservé la tenue traditionnelle de leur ethnie : Tibétains, Bai, Lissou, Naxi …
Nous avons la chance de voir un festival de danses et chants traditionnels en extérieur au pied du grand temple Da Gui Shan et son immense moulin à prières.

Le lendemain, notre hôtelier nous a conduit à un village de poterie noire Naxi et avons pu visiter la maison d’un agriculteur. Nous sommes très surpris par la taille et la qualité de la construction ; tout en bois massif et sculpté par un menuisier qu’il emploie à plein temps pendant 3 années pour un salaire annuel de 12.000 €.

Nous avons beaucoup aimé Shangri-La un peu à l’écart des circuits touristiques. Cela risque de changer car l’autoroute et la voie ferrée de Lijiang à Shangri-La sont en construction et ça va vite car ils travaillent de 6 heures du mat à 22 heures tous les jours de la semaine !!!!

En quittant Shangri-La, nous faisons un arrêt aux Gorges du saut du Tigre sur le tumultueux fleuve Yang Zi Jiang. La randonnée est difficile et vu les travaux en cours (bruit de dynamite et poussière) nous écourtons.

Prochaine étape : SHAXI