flamingo33.com

DALI au royaume NanZhao

 

DSCN4002
DALI, petite ville vivante et attachante….

La région de Dali au cœur du royaume de NanZhao conquit sa liberté en 750 face aux armées chinoises. La région prospéra grâce au commerce avec le Tibet et la Birmanie.

Sous  le règne de Qubilai Khan le  Mongol (petit fils de Gengis Khan),  au 13° siècle, Dali et le Yunnan furent rattachés définitivement à l’empire chinois.

Au bord d’un lac immense, Dali a grossi autour de sa vieille ville fortifiée – grosses murailles et 4 portes imposantes.
La vielle ville de Dali est très animée, très commerçante et nous la parcourons facilement à pied.  Les marchés sont très fournis en légumes frais animaux et poissons vivant qu’ils maintiennent dans des bassins. Les vendeuses qui viennent de la campagne alentours sont en tenue traditionnelle BAI.

Des vieux métiers : couturières, sculpteurs sur bois, cordonniers  et beaucoup de petites gargotes pour se restaurer, animent les rues …

Certains magasins ont l’air de vrai bazars, mais les Chinois sont pratiques et efficaces qqfois au détriment de l’esthétique.

Sur les trottoirs il n’est pas rare de voir une vendeuse  aider son enfant à faire les devoirs quand il n’y a pas de client dans son commerce. Nous sommes surpris aussi de voir  la famille entière manger au fond de la boutique. Ils ouvrent du matin à tard le soir.

La nourriture ici c’est très important ! ils aiment manger, cela se lit sur leur visage.

Devinette : A quoi servent ces caisses bleues de la photo ci-dessous ?

DSCN4040

….   réponse dans le prochain article  ….

 

les jeunes ne sont pas en retard côté mode et technologie. ils sont souvent le nez collé au téléphone même en scoot !

Le thé du Yunnan est très réputé et la cuisine est excellente, très variée et saine : pierrade, hot pot, nouilles …

Nous ne manquons pas de visiter le temple des 3 pagodes du 10° siècle et son parc

Le village de XIZHOU,

IMG_0956

il se trouve à 20 km de Dali, nous prenons un bus puis un tuktuk

Beaucoup d’anciennes demeures de familles Bai. Nous en visitons une dont le propriétaire, M. YAN, a fait fortune dans le négoce du commerce du thé et des chevaux entre Birmanie, Tibet Inde et Laos. Sa maison est devenu un vrai musée, riche en pièces de collection.

Prochaine étape : le XishuangBanna