flamingo33.com

Parc du Durmitor et lac Skadar, Monténégro

Mig le gaucho

Mig le gaucho

DSC_0408Après une semaine dans les Bouches de Kotor, nous montons vers le nord, par les 25 lacets en épingle de la route Serpentine, traversons le village de Njegusi réputé pour ses jambons fumés et nous arrivons à Cetinje , l’ancienne petite capitale du Montenegro.
Cetinje respire la douceur de vivre, ses terrasses sont pleines dès le matin … le charme opère.

Le monastère d’OSTROG
C’est le monastère orthodoxe le plus visité du pays, perché à flanc de falaise à 1500m d’altitude.
Une foule de gens pieux vient se recueillir et personne y compris les popes ne porte le masque.
La foi doit protéger !

.

Zabljak et le parc du Durmitor

Le parc national du DURMITOR est situé au nord du Monténégro dans une zone très montagneuse. Les paysages nous subjuguent par leurs immenses plateaux de paturages dominés par le massif Karstique du Durmitor qui culmine à 2528 m d’altitude.

Attention à la conduite, ils doublent souvent sans visibilité, nous avons eu de nombreuses frayeurs. 
La station de montagne Zabljak est très active l’hiver pour le ski de fond et de descente. Nombreux hotels et restaurants. Nous retrouvons l’ambiance montagnarde que nous connaissons…

Randonnée autour du Lac Noir

Malgré un temps très incertain et un petit 15°C, la rando est agréable et bien fléchée. Le black Lake porte bien son nom. Les conifères donnent le ton !
De retour au Chalet, nous apprécions le thé maison de Srecko, notre hôte, un sacré personnage style bûcheron qui fait tout passer avec sa bonne humeur et son sourire, même le surbooking de notre chalet réservé par BNB ! Ce qui nous a obligé de changer de chalet 2 fois !

Le monastère de la Moraca
En route pour le Lac Skadar, picnic près d’un église orthodoxe puis visite du monastère de la Moraca. Il comprend deux églises très décorées.

.Le lac SKADAR

Les gorges de la Moraca étaient superbes et avons eu tout le temps de les apprécier car nous avons passé 2h30 bloqués dans un bouchon dû à un camion qui avait renversé tout son chargement de bois. Il fait quasiment nuit quand nous atteignons le lac de Skadar.
Le port de Virpazar rythme avec bazar et nous cherchons un bon moment l’emplacement de notre petit studio BnB. Très bon accueil par une des 4 princesses (le gite s’appelle
« 4 princesses »). Nous lui réservons la sortie bateau pour le lendemain.
Suite à un contretemps, nous partirons avec 2h30 de retard … la princesse s’était endormie !
Le lac de Skadar est le plus grand lac des balkans et se trouve à cheval sur le Monténégro et l’Albanie.
Selon les saisons, la superficie du lac varie de 370 à 530 km². Un paradis pour les plantes aquatiques et les oiseaux. C’est magnifique !..

Puis nous partons pour  Ulcinj station balnéaire d’inflence musulmane proche de l’Albanie,

Nous pensions trouver une ambiance orientale. La vielle ville et son fort ont- été détuit par un tremblement de terre 1979 et peu reconstruit.

La baie est belle, ses plages bondées de touristes Albanais et Kosovars et le soir à l’heure de la promenade et de la fête, on croise parmi les familles bon enfant des individus assez louches, aux tenues et aux voitures ostentatoires….

Pour rejoindre Kotor, nous longeons la côte Adriatique, faisons la pause photo obligatoire de l’ilot Sveti Stephan racheté par un groupe Singapourien qui a transformé le petit village fortifié en hotel de luxe. Visite seulement en groupe et payante – 20€ / personne nous passons notre chemin.
Par contre nous ne ratons la baignade à la petite plage de Drobni Pijesak !! superbe eau cristaline. Pour y accéder descendre par une petite rue en pente vertigineuse (plus de 20%) Parking payant et deux bars restaurants en bas.

Nous revenons à notre appartement Beautiful View à Kotor et finirons notre circuit de 15 jours chez Mila à Njivice à l’entrée des Bouches de Kotor.
Nous sommes en confiance et passons la soirée en famille avec Mila, son mari et ses enfants et échangeons à bâtons rompus. Pas de barrière de la langue, tout le monde parle anglais couramment. Autour d’une pizza et d’un rakiya à 50° (pour les hommes) la conversation s’anime.

Prochain article : Dubrovnik en Croatie, à bientôt

=0=